Technolab-ISTA : 300 étudiants reçoivent leurs parchemins

C’est dans une atmosphère festive et conviviale que s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes de la 22e promotion de L’Institut des Technologies Appliquées (Technolab-ISTA). C’était le samedi 2 juillet au CICB. Environ 1000 personnes, parents, amis et familles, étaient là pour soutenir et honorer leur succès. L’occasion a été opportune pour le président de l’Institut Technolab-ISTA, Daouda Diakité de prodiguer des conseils aux nouveaux diplômés.


Cette activité a enregistré la présence du gouverneur de la région de Bougouni, général Kéba Sangaré parrain de la 22e promotion de l’Institut, de l’ancien Directeur Général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté, des officiers des forces de défense et de sécurité, des cadres de l’association pour le Développement de la région de Bougouni, le CERNOP par son président Mamba Coulibaly.

L’Institut Supérieur de Technologies Appliquées est un institut privé créé le 18 mai 1998. Il est agréé et reconnu par le gouvernement dans la quasi-totalité des disciplines enseignées. En plus de sa large implantation un peu partout à travers le pays même dans les localités les plus éloignées TechnoLAB a formé beaucoup de cadres qui occupent les plus hautes fonctions dans les différents segments professionnels à travers tout le pays. L’école totalise à ce jour pas moins de 30 diplômes accrédités par le CAMES (répartis entre les filières de Sciences et Technologies et les Sciences de Gestion).



Prononçant son discours, le président de TechnoLAB-ISTA Daouda Diakité a rappelé que la cérémonie de remise de diplômes est une tradition annuelle de l’institution TechnoLAB-ISTA. « Elle est l’opportunité de célébrer, avec joie et légitime fierté, la réussite du parcours académique par les récipiendaires eux-mêmes, leurs parents, familles et amis, les pourvoyeurs de ressources et surtout pour nous, personnel et corps enseignant.la fin d’un cycle d’études est toujours accueillie avec un grand soulagement, comme étant le fruit d’efforts consentis tout au long d’un cycle de formation », a-t-il souligné.

En effet, il a précisé que les diplômes qui sont remis à la vingt-deuxième promotion de l'institut, sont ceux propres à l’institut TechnoLAB-ISTA de Bamako. « Certains des MBA-ESG de Ecole Supérieure de Gestion de Paris et d’autres de l’Ecole Supérieure de génie Informatique (ESGI Paris) avec lesquelles institutions des facilités de double-diplomation existent dans bien de cas pour plusieurs filières de formation. Ces différents axes de coopération scientifique et universitaire contribuent à impulser efficacement notre savoir-faire dans une dynamique d’échanges d’expériences et de renforcement de capacités », a-t-il dit.



Ensuite, il a fait savoir que ces deux dernières années ont été prometteuses pour TechnoLAB – ISTA malgré le contexte COVID. « L’école totalise à ce jour pas moins de 30 diplômes accrédités par le CAMES (répartis entre les filières de Sciences et Technologies et les Sciences de Gestion). La démarche entamée par TechnoLAB-ISTA est et sera continue car d’autres diplômes seront soumis à l’examen durant la Campagne du PRED / CAMES de 2022 », a-t-il indiqué.

« L’ambition de l’institut est de compter parmi les institutions universitaires de renom à l’échelle africaine, voire international », a souhaité le président de TechnoLAB-ISTA.

En outre, Daouda Diakité a expliqué que pendant ces 22 dernières années, l’institut a formé environ 6 000 cadres supérieurs. « Environ 2 500 travaillent dans les administrations publiques maliennes (Fonction Publique),1 800 diplômés sont dans la sphère des entreprises du secteur privé (Banque, Assurance, secteur primaire ou auto-employeurs (environ 380 qui sont devenus eux-aussi des employeurs),500 diplômés travaillent au sein des institutions internationales ou organismes de développement », a-t-il révélé.



De même, il a précisé qu’environs 200 diplômés de l’école se sont expatriés (à l’international) et dont certains travaillent en RDC, Sénégal, Côte d’Ivoire, France, Canada, Royaume-Uni et aux USA ;300 diplômés sont issus d’autres pays africains et font aujourd’hui la fierté de l’école (car certains d’entre eux occupent des fonctions administratives hautement stratégiques dans leurs pays).

« Rappelez-vous chers récipiendaires que le diplôme n’est pas une fin en soi, mais considérez-le plutôt comme un outil : si vous en faites bon usage vous en récolterez les fruits ; dans le cas contraire, que Dieu vous en garde, vous ne trouverez que désillusion, amertume, au bout du chemin », a-t-il conseillé.




A sa suite, le parrain de la 22e promotion de TechnoLAB-ISTA, Général Kéba SANGARE, gouverneur de la région de Bougouni a adressé ses sincères remerciements à la Direction de TechnoLAB- ISTA et à tous les acteurs qui ont contribué au choix porté sur sa personne pour parrainer cette cérémonie de remise de diplômes.


A ses dires, la cérémonie de remise de diplômes consacre le succès de plusieurs années de labeur, de persévérance avec le soutien inconditionnel des parents. « Un pareil moment de joie mérite de chaleureuses félicitations. Ce moment de joie est intense mais il ne s’agit que d’une étape dans la vie. Le diplôme est certes important mais il ne s’agit que d’un outil mais le plus important est ce que l’on fait de ce parchemin », a-t-il fait savoir.

« Vous songez maintenant à vous insérer dans la vie professionnelle pour ne pas dire, la vie tout court, celle-ci exige une éthique, des qualités. Le savoir acquis à l’école doit reposer sur des valeurs qui vous assureront le succès dans la vie, une certaine qualité comportementale est indispensable », a-t-il préconisé.




De son côté, la représentante des récipiendaires a fait savoir que l’inquiétude principale pour tout étudiant comme d’ailleurs chaque parent, c’est de savoir si la formation qu’on suit ou mon enfant suit est de qualité. Plus loin, c’est de savoir si le diplôme est reconnu. « Nous le disons haut et fort, en plus d’une reconnaissance nationale, notre très chère université est la première au Mali à avoir un nombre conséquent de diplômes accrédités CAMES, pour être précisé, nous en avons 30, une vraie fierté pour nous étudiants récipiendaires », s’est-elle réjouie.




« Diplômés d’une filière Technique, Génie Electrique et Energies Renouvelables, je peux témoigner à quel point cet Institut concilie théorie à la pratique en mettant à la disposition de ses étudiants les matériels nécessaires », a-t-elle affirmé.

« Aujourd’hui, nous sommes fins prêts à intégrer le monde du travail, à relever ces nombreux défis qui nous attendent car nous nous sentons désormais aptes à le faire », a-t-elle soutenu.

C.COM TechnoLAB-ISTA



147 vues0 commentaire