top of page

Célébration de l’écriture féminine: M. Daouda Diakité, parrain de l'évènement

L’hôtel Salm a abrité le samedi 17 décembre 2022, la troisième conférence de la célébration de «l’écriture féminine au Mali» à l’initiative du Réseau des femmes écrivaines du Mali et de la Diaspora (RFEMD). L’activité a été parrainée par le Directeur général de l’Institut Supérieur de Technologies Appliquées (TechnoLAB Ista) M. Daouda Diakité.

Cette occasion a été marquée par la présence des étudiants de TechnoLAB-Ista sortie massivement pour la circonstance.



Prononçant son discours, la présidente du Réseau des femmes écrivaines du Mali et de la Diaspora, Mme Diarra Oumou Arma a rappelé que l’aspiration du RFEMD est d’amener des jeunes, des femmes à produire des œuvres littéraires de qualité, de résoudre la problématique autour de la chaine du livre, de l’écriture jusqu’à la vente du livre.

En outre, elle a exprimé la reconnaissance et la gratitude du REFMD au Directeur général de Technolab Ista M. Daouda Diakité.



Expliquant ses motivations pour avoir parrainé cet évènement, le Directeur général de l’Institut Supérieur de Technologies Appliquées a précisé que l’institut accorde une attention particulière à l’éducation des filles et des femmes qui représentent 2/3 de l’effectif actuel des étudiants de Technolab-ISTA. Aussi, il a souligné que les 2/3 de ceux qui obtiennent également leurs diplômes.

De plus, M.Daouda Diakité a fait savoir que la sollicitude des Femmes écrivains du Mali et de la Diaspora à sa personne, pour parrainer cette 3e édition de la célébration de l’écriture féminine le réconforte et exige de lui le soutien pour l’émergence et l’épanouissement d’une classe intellectuelle solide dans notre espace.

L’occasion a été mise à profit par le Directeur Général de Technolab-Ista pour faire l’état de de la situation de l’école malienne qui, dit –il, « malgré toutes les initiatives et actions entreprises par les gouvernements successifs, reste extrêmement difficile, pénible pour tous : notre école peine à se relever du cycle de perturbations à se soustraire des turbulences, de la violence et semble hélas s’enliser dans la radicalisation des positions des principaux protagonistes de cette crise permanente ».

Cependant, il a fondé l’espoir que école malienne s’en sortira de cette spirale le plus tôt possible. Mais, il a appelé à ce que tout le monde agissent pour qu’il en soit ainsi.

M. Daouda Diakité a adressé ses sincères félicitations au Réseau des femmes écrivaines du Mali et de la Diaspora pour les multiples publications de livres et d’articles scientifiques, littéraires ou de divers types de romans. « Vos parutions, diverses et fréquentes, remplissent bien souvent notre temps et sont quasi-unanimement d'une fierté, car sont le couronnement d'un travail de réflexion et de recherche assidues », a-t-il conclu.



Pour rappel, l’évènement a été marqué par la remise de cadeaux symboliques et d’attestations à ceux qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner le Réseau des femmes écrivaines du Mali et de la Diaspora pour la réussite de ses œuvres.

CCOM /TechnoLAB-Ista

44 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page